Posts Tagged ‘Silvio Leonard’

Roberto SKYERS aura été présenté

2009/03/21

Alors que Cuba vient de mettre en place un système d’échange avec la Jamaïque (voir https://futuranterieur.wordpress.com/2009/01/14/cuba-aura-contacte-la-jamaique-pour-se-relever-en-sprint/ pour bénéficier de l’expertise en sauts de l’un et de l’excellence en sprint de l’autre, elle voit enfin apparaître un prodige de la vitesse. Roberto Skyers, dont la seule information biographique dont nous disposons actuellement est l’année de naissance (1991), vient de battre, avec 20.24 à la Havane le 14 Mars, le vieux (1986) record (20.37) cubain (par Roberto Hernandez) du 200m chez les juniors. Une référence puisque Hernandez possède toujours le record continental sur 400m 44.14 et fut trois fois finaliste olympique ou mondial sur la distance. Pour l’heure, l’autre Roberto  n’a aucune référence sur 400m. La veille de son 200m record, il avait amélioré son record personnel sur 100m, en un moins impressionnant 10.31.

On ne trouve trace de Skyers que dans les listes de 2007, avec 10.82 et 21.65.
http://www.athlecac.org/estadisticas/AtRes.asp?Athlete=41417
Aucun résultat enregistré pour 2008.
Une année 2009 qui s’annonce fulgurante:
Deux fois 10.2 (temps manuel) le 6 Février. Le 13 Février, il confirme son entrée dans une nouvelle dimension avec 10.54 en série puis 10.48 en finale. Dernier relayeur d’une 4x100m en 39.34 le 19 Février. Vient le week-end chargé du 13 Mars 10.31 puis 10.32 sur 100m, le lendemain 20.24 (record personnel battu d’1.41!) puis 20.42. Enfin le 15 il achève le parcours du 4x100m national en 39.40. On attend vivement de voir courir ce phénomène en dehors de son île!

Sans connaître sa morphologie, seule la précocité de Skyers évoque Usain Bolt. a titre de comparaison, le jamaïcain courait le 200m en 20.58 à 15 ans, 20.13 à 16 ans, 19.93 à 17 ans, 19.99 à 18 ans, 19.88 à 19 ans. Reste plus qu’à connaître la date de naissance du cubain, et suivre son évolution cette année. Cuba, qui cherche à combler le retard pris sur les voisines anglophones JAM, BAH ou TRI, a peut-être enfin trouvé un successeur à Silvio Leonard, toujours détenteur des records nationaux sur 100m (9.98 en 1977) et 200m (20.06 en 1978).

Publicités

Comment Allan WELLS aura gagné les JO

2009/02/11

http://www.thenational.ae/article/20090209/SPORT/727883083/1078&template=columnists

Cuba aura contacté la Jamaïque pour se relever en sprint

2009/01/14

Les dirigeants de l’athlétisme cubain ont contacté la Jamaïque pour mettre en place un système d’échange afin d’améliorer leurs résultats en sprint. Les record nationaux sont bloqués depuis 1977 et 1978 par Silvio Leonard (9.98 et 20.06, chez les femmes, les 11.10 de Liliana Allen tiennent depuis 17 ans. Cuba, sous l’influence du modèle soviétique, dominait le sprint caribbéen dans les années 60, forts de leur médailles d’argent aux relais 4x100m masculin et féminin à Mexico’68. Le vice-champion Olympique du 100m en 1964 Enrique Figuerola ou la médaillée de bronze du 100m en 1972 Silvia Chivas seraient encore capables de décrocher les titres nationaux avec leurs performances (10.25 et 11.18). Alors que les sauts, les lancers et plus irrégulièrement les haies, ont toujours apportés leur lots de médailles, le sprint fait figure de mauvais élève, malgré les places d’honneur glanées en relais grâce à une cohésion et une technique irréprochables. Lors des Jeux Olympiques de Pékin, les cubains figuraient au huitième rang de la « placing table » http://www.iaaf.org/OLY08/results/eventCode=3659/placing/index.html, loin derrière la Jamaïque (4ème), pourtant quatre fois moins peuplée et qui s’est principalement illustrée sur le 100m et 200m.
Esteban Brice, commissaire national de la discipline, annonce que la première réunion avec la fédération jamaïquaine devrait avoir lieu au mois de janvier. Afin de relancer le secteur, Cuba souhaite envoyer ses sprinters en stage en Jamaïque et inviter des coaches à Cuba. Un échange de bons procédés, qui ne suffira peut-être pas pour dépoussiérer des méthodes soviétiques désuettes en courses, mais toujours efficaces pour les concours. Les méthodologies, la barrière de la langue et la concurrence entre les deux nations (qui, de la Jamaïque ou de Cuba, a le plus à y gagner?) seront autant d’obstacles à surmonter dans cet effort d’ouverture qui pourrait donner des idées aux antilles françaises.

http://www.oem.com.mx/esto/notas/n998986.htm
http://laestrella.com.pa/mensual/2009/01/12/contenido/50605.asp
http://www.radiorebelde.cu/noticias/deportivas/deportivas1-130109.html